Archive pour la catégorie 'Science-fiction (à paraître)'

No Survivors (extrait)

 

Et bien, on n’y croyais plus… Oui, mais voilà : tel le Phénix, ou plutôt, le Christ (mais si voyons, le vieux Hippie belliqueux adepte des drogues psychédéliques bien avant que Hofmann ne découvre le LSD) ce blog est capable de résurrecter… Ressuciter, dîtes-vous ? Soit… Mais, contrairement au prétendu « Messie » halluciné de plusieurs millions d’adeptes au moins aussi hallucinés que lui, il ne fait pas de miracles (cela dit le Christ non plus en vrai, les fables c’est marrant cinq minutes, mais de là à y croire, hein…). Donc trois jours ne lui suffisent pas pour revenir d’entre les morts, c’est plutôt trois mois qu’il lui faut. Oui, ce blog est une sale feignasse, mais enfin, il est de retour. Et sans prétention aucune, malgré la comparaison éhontée du début…

 

Mais foin de balivernes ! Voilà que vous avez droit à un bref extrait d’une nouvelle à paraître prochainement : « No Survivors ? (Afer The Last War) ». Qui, comme sont titre le suggère, se veut post-apocalyptique. Apocalypse qui, d’après d’autres prétendus « messies » hallucinés est prévue pour bientôt… Foutaises, tiens ! Y a longtemps qu’elle a lieu et que le monde ne tourne plus rond, regardez autour de vous ! La sortie papier de ce texte est prévue, elle, pour fin 2011, voire début 2012. Vous serez prévenu à temps… Bonne lecture.

 

 

 » Nicolas Franchesky tournait en rond, arpentant l’immense pièce de long en large. Il ne cessait de regarder et d’étudier les données tirées des nombreux appareils de mesure qui se trouvaient dans un coin de la salle. Ces informations avaient déjà été analysées par l’ordinateur central du local. Seulement, Franchesky souhaitait les vérifier à nouveau. Tant les chiffres apparaissant sur les bandes de papier lui semblaient surprenants.

Nicolas Franchesky avait près de cinquante cinq ans. Scientifique émérite dans le passé, il avait même entamé une carrière en politique. Qui fut très brève. Les événements d’alors…

Alors qu’il relançait les machines, sa femme, de dix ans plus jeune que lui, s’approcha.
- Écoute mon chéri, tu sais très bien que ça ne sert à rien ! Une bombe est tombée tout près d’ici, tu te souviens ? C’est ici que nous finirons nos jours… Dans cet abri !
Elle prononça ces derniers mots avec dégoût.
- Oui, je le sais Marianne. Nous finirons très probablement nos jours ici. Mais ça nous le savions à l’époque, toi comme moi.
- Alors pourquoi t’entêtes-tu ?
- Ce que nous ne savions pas, en nous réfugiant ici, c’est que tu attendais un enfant. Kevin est né dans cet abri. Il va bientôt avoir quinze ans et tout ce qu’il aura vu du monde c’est cet abri. Ça ne te désole pas Marianne ?
- Mais enfin, Nicolas… Penses-tu vraiment que là-haut… Crois-tu qu’il y a encore des choses à voir à la surface ? Des ruines, sûrement… Nous ne le savons que trop bien comment elle a fini cette guerre il y a quinze ans ! Comment imagines-tu que ça soit en haut après un tel carnage ? Crois-tu qu’il y a des survivants, d’autres survivants que nous ?
- Peut-être, commença Nicolas. Peut-être d’autres familles ont-elles réchappé au chaos, tout comme nous…
- Mais crois-tu que le soleil brille encore sur Terre, Nicolas ?
- Cela m’étonnerait… Ça doit être la nuit perpétuelle, l’hiver sans fin ! Un hivers froid, glacial et sans jamais un seul rayon de…


Il fut interrompu par les crépitements d’un appareil de mesure enregistrant des données sur une bande de papier. Il se retourna vers la machine. Dès qu’elle s’interrompit, il déchira la bande et l’examina attentivement. Il parut d’abord perplexe. Puis un sourire illumina sa figure fripée comme un fruit trop mûr.  « 

 

P’tit Fred

Publié dans:Science-fiction (à paraître) |on 28 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Philires... |
romans et nouvelles |
Blog officiel de l'éco... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Bouquinerie de Pont de B...
| cheikh451964
| Capitaine!