Oh putain !

 

(Punk Alternatif Paysan d’après les Bérus (Amputé))

 

            C’matin j’ me suis levé
            Et après un café
            Une tartine de pâté
            Du claquos périmé
            C’est là qu’ ça m’a chopé
            Une sacrée envie d’ chier
 
            Oh ! Putain ! Oh ! Putain ! Oh ! Putain !
 
            Une sacré foutu chiasse
            Sûrement le rouge de Dédé
            Franchement bien dégueulasse
            Qu’hier soir on a sifflé
            Et quand ça m’a passé
            Mon pauv’ dos a craqué!
 
            Oh ! Putain ! Oh ! Putain ! Oh ! Putain !
 
            Ensuite je suis sorti
            M’occuper des lapins
            Et puis traire la Maggie
            Dans ses pis y avait rien
            La vache elle est âgée
            Elle ne donne même plus d’ lait !
 
            Oh ! Putain ! Oh ! Putain ! Oh ! Putain !
 
            J’ai fait bouffé les poules
            Et j’ai cherché les œufs
            Mais j’ suis tombé en boule
            Mes rhumatismes j’ suis vieux
            Des œufs j’ai fait l’omelette
            Ça c’est vraiment trop bête !
 
            Oh ! Putain ! Oh ! Putain ! Oh ! Putain !
 
            Y a plus rien à bouffer
            Et c’ connard de boucher
            Y l’est même pas passé
            Juste parce qu’il s’est planté
            A dix heures tout bourré
            Quand sont v’nus les pompiers
            Pour l’ désincarcéré
            Restait plus qu’ de la pâtée !
 
            Oh ! Putain ! Oh ! Putain ! Oh ! Putain !

Publié dans : Chants | le 4 septembre, 2011 |Pas de Commentaires »

Epoque des grandes tanshumances

 

« Premier week-end de juillet. Ça y est les moutons entament leur transhumance vers le Sud et le Soleil. Non contents de s’entasser à longueur d’années dans des appart’ « clapier à lapins », les transports en communs, les bureaux et les ateliers, dans des stades et des salles de concerts mainstream… les voilà prêts à le faire sur des plages pleines de leurs semblables. Et tout ça pour quoi, hein ? Pour se faire griller sous les UV cancérigènes, comme des saucisses sur la braise d’un barbecue. Se faire tondre le peu de laine qu’il leur reste sur le dos par des vendeurs de gadgets souvenirs à la con (25€ la tasse avec le bateau de pêche à la moule stylisé dessus, 50€ la coiffe bigouden, etc.)… et pour oublier, un mois durant, qu’ils ne sont que des pions et des boulons interchangeables d’une immense machine, qui n’a de cesse de les broyer et de les détruire ! Et que, comme tous les moutons, c’est à l’abattoir qu’ils finiront leurs jours ! Allez, sur ce, bonnes vacances !!! »

Publié dans : Articles | le 4 septembre, 2011 |Pas de Commentaires »
1...45678...11

Philires... |
romans et nouvelles |
Blog officiel de l'éco... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Bouquinerie de Pont de B...
| cheikh451964
| Capitaine!